cg.acetonemagazine.org
Nouvelles recettes

Un regard sur les traditions de mariage indien

Un regard sur les traditions de mariage indien



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Du sucre, du riz et tout ce qu'il y a de mieux, voici un aperçu de ce qu'implique un mariage indien

Les magnifiques tatouages ​​au henné ne sont qu'un détail du grand jour.

Les mariages indiens sont riches en cérémonie et en tradition. Beaucoup de ces traditions utilisent des herbes naturelles, le henné finement moulu et des épices.

Voici quelques-uns des rituels accomplis par les mariés devant leurs amis et leur famille :

  • Havan (Allumage du Feu Sacré) Le couple invoque Agni, le dieu du Feu, pour témoigner de leur engagement l'un envers l'autre. Du bois de santal broyé, des herbes, du riz sucré et de l'huile sont offerts au feu de cérémonie.
  • Rajaham (sacrifice au feu sacré) La mariée place ses deux mains dans celles du marié et son frère place ensuite du riz dans ses mains. Ensemble, les mariés offrent le riz en sacrifice au feu.
  • Mangalphera (promenade autour du feu) Le couple fait quatre Mangalpheras autour du feu dans le sens des aiguilles d'une montre représentant quatre buts dans la vie : Dharma, devoirs religieux et moraux ; Artha, prospérité; Kama, plaisirs terrestres ; Moksha, salut spirituel et libération. La mariée dirige le Pheras en premier, signifiant sa détermination à se tenir la première aux côtés de son mari dans tout bonheur et chagrin.
  • Menhdi (Cérémonie du henné) L'art traditionnel de parer les mains et les pieds d'une pâte à base de feuilles finement broyées de la plante de Henné. Le terme fait référence au matériau, à la conception et à la cérémonie. Il est de tradition que les noms des mariés soient cachés dans le dessin, et la nuit de noces ne doit pas commencer tant que le marié n'a pas trouvé les deux noms. Après le mariage, la mariée n'est pas censée effectuer de travaux ménagers jusqu'à ce que son Menhdi se soit évanoui.

Pour en savoir plus sur les traditions de mariage indien, rendez-vous ici.


Mariage chrétien

Notre idée d'un mariage chrétien typique tourne autour de robes blanches mousseuses, de tonnes de fleurs et de jolies filles de fleurs. Subtils et élégants, les mariages chrétiens sont une vision en monochrome, mais le scénario est un peu différent en ce qui concerne les mariages chrétiens en Inde. Bien que l'essence de base des rituels soit la même que celle d'un mariage chrétien traditionnel, une multitude de rituels ethniques indiens ont eu un impact sur presque toutes les communautés du pays. Ils sont un mélange fascinant du mariage chrétien minimal de style hollywoodien que nous voyons dans les films avec le respect des rituels avant et après le mariage qui sont essentiellement très indiens. Des tenues de mariage aux bijoux de mariée, les mariages chrétiens indiens sont tout à fait distincts de ce que nous imaginons.

Matchmaking

Le jumelage est répandu dans les communautés chrétiennes indiennes et, comme dans toute autre communauté du pays, les mariages arrangés sont très répandus. La principale population chrétienne en Inde est concentrée dans le sud de l'Inde, le nord-est de l'Inde et certaines parties des zones côtières de Konkani. Les matchs sont généralement organisés au sein des dénominations spécifiques du christianisme auxquelles appartient la mariée ou le marié. Par exemple, les catholiques romains préféreront un match avec une famille catholique romaine et non un chrétien protestant, presbytérien ou luthérien. Une fois qu'un match préféré est réglé, les familles se rencontrent et si tout le monde est satisfait, les pourparlers se poursuivent. Très souvent, il y a une période de parade nuptiale, où la mariée et le marié apprennent à se connaître. S'ils se trouvent compatibles, une proposition formelle a lieu, principalement du côté du marié. Dans certaines cultures du sud de l'Inde, ce moment est scellé par une discussion sur la dot et la présentation de feuilles de bétel et de noix de bétel. La cérémonie est connue sous le nom de « badalchen ».

Rituels avant le mariage

Engagement - Les fiançailles sont peut-être l'événement pré-mariage le plus important dans un mariage chrétien. Après la proposition formelle du côté du marié, une date est fixée pour la cérémonie de fiançailles formelle. Il peut s'agir d'une petite affaire sombre avec la participation d'amis proches et de parents, ou il peut s'agir d'un gala où des connaissances sont invitées pour une soirée passionnante et amusante. Traditionnellement, le marié doit présenter une bague à la mariée et il la place sur son annulaire gauche. Ce rituel symbolise les fiançailles de la jeune fille au marié. Les bagues doivent être bénies par le prêtre soit à l'église, soit sur le lieu des fiançailles. De nos jours parfois, la mariée offre également une bague au marié qu'il porte à l'annulaire droit. Le marié offre également à sa future mariée d'autres cadeaux tels que des vêtements, des parfums, des mouchoirs, etc. Les deux familles se mêlent lors d'une fête suivant le rituel. Les fiançailles sont généralement suivies d'une période de parade nuptiale avant que la date du mariage ne soit fixée. Les fiançailles sont également annoncées dans les églises locales et parfois dans les journaux locaux également.

Douche nuptiale – Après les fiançailles, les proches de la mariée lui lancent une douche nuptiale. La plupart du temps, les jeunes cousins ​​et amis de la mariée décident d'un jour et emmènent la mariée pour une joyeuse nuit. Ils organisent souvent une fête où ils jouent à un certain nombre de jeux, comblent la mariée de cadeaux qu'elle pourrait trouver utiles dans sa vie conjugale à venir et l'encouragent à chanter et danser à sa guise. C'est une tradition pour la mariée de faire servir un gâteau rose à ses compagnons où elle a caché un dé en argent. On pense que l'ami de la fille à qui on sert le morceau de gâteau avec le dé à coudre est le prochain à se marier. C'est le jour où la mariée peut faire toutes ses choses préférées avec ses petites amies avant d'entrer dans une relation profondément engagée et une vie où le bonheur des autres passe avant le sien. De nos jours, les douches nuptiales de destination sont en vogue où les amis de la mariée l'emmènent du lieu du mariage à la plage ou en voyage pour qu'elle savoure pleinement ses moments d'insouciance.

Enterrement de vie de garçon – Un événement similaire à la douche nuptiale est organisé pour le marié par ses amis masculins et ses cousins. Bien que ce soit un concept purement occidental, il gagne progressivement en popularité en Inde. Elle a généralement lieu la veille du mariage. Le concept est que le marié profite de son dernier jour en tant que célibataire. Ce peut être une fête où les femmes ne sont strictement pas autorisées et les hommes de la famille renforcent leurs liens masculins. Il est de plus en plus courant d'organiser un voyage pour le célibataire quelques semaines avant le mariage. Le favori typique comprend la pratique d'un sport d'aventure comme la randonnée, l'escalade ou le trekking. Pour les accros à l'adrénaline typiques, il y a le saut à l'élastique, le parachutisme, le surf ou même la plongée. Dans d'autres cas, le groupe peut aller dans une maison sur la plage et profiter de quelques jours de soleil et surfer loin de l'agitation du mariage. La pêche ou un voyage dans le vignoble préféré du marié est également une excellente option pour divertir le futur marié avant qu'il ne s'accouple.

Cérémonie des Roces – C'est une sorte de cérémonie d'onction qui a lieu dans certaines communautés chrétiennes indiennes comme celle de Goa ou de Konkan. Elle est similaire à la cérémonie Haldi des mariages hindous et a lieu la veille du jour du mariage. Cela implique que la mariée et le marié prennent un bain rituel dans leurs maisons respectives. Le marié est oint d'huile, où les participants, généralement des parents, trempent leurs index dans l'huile et font le signe de croix sur le front du marié. Des gouttes d'huile sont versées sur les oreilles et sur la tête, suivies de jus de noix de coco ou de roce qui est frotté sur la tête, le visage, les mains et les pieds. Après cela, la mariée / le marié est baigné d'eau. Toute la cérémonie est suivie d'une prière de roc puis d'un dîner avec boissons.

Tenues De Mariage

Pour un mariage chrétien indien typique, le marié porte principalement un costume formel. Ils portent généralement un costume noir ou blanc selon le thème du mariage. Il porte une chemise blanche et une boutonnière sur le revers gauche de sa veste.

Contrairement au concept populaire, la mariée ne porte pas toujours une robe mousseuse blanche. Dans la plupart des communautés chrétiennes indiennes du sud, les saris sont préférés comme tenues de mariage au lieu d'une robe. Les chrétiens de Goan et de Konkani préfèrent porter des robes plutôt que des saris. Ces saris sont généralement en soie avec de lourds fils de zari dorés, souvent associés à un chemisier en brocart doré. Ces saris peuvent être de couleur blanche, dorée ou beige. Les mariées chrétiennes du Kerala portent souvent les simples saris blancs de Kasavu avec de larges bordures dorées associées à un chemisier blanc ou doré. Ils peuvent ou non l'associer à un voile. Les saris joliment plissés sont associés à des bijoux en or et souvent en diamant. Si la mariée choisit de porter des robes, elle porte des robes en soie, en satin ou en taffetas avec un travail au crochet, associées à un long voile blanc. Le voile est souvent épinglé à la tête où la mariée porte principalement un haut avec un diadème. La mariée porte généralement un bouquet de mariée qui peut être entièrement blanc ou contenir des fleurs colorées. Tout comme la mariée, les demoiselles d'honneur peuvent porter des saris ou des robes de différentes couleurs qui ne sont généralement pas blanches. Leurs tenues sont généralement de couleur coordonnée pour mettre magnifiquement en valeur la tenue de mariée.

Rituels de mariage

Accueil de la mariée – Le matin du jour du mariage, les femmes de la famille du marié se rendent au domicile de la mariée avec ses tenues de mariée, des bijoux, des plateaux de fruits secs, des bonbons et des fruits. Le prêtre doit bénir la robe de mariée avant qu'elle ne soit remise à la mariée. La mariée se prépare dans sa maison et part pour l'église dans une voiture envoyée par le marié avec quelques-unes de ses amies, généralement des demoiselles d'honneur. Sa famille suit. Elle est reçue à l'église par la famille du marié et est escortée dans l'église par le témoin du marié.

La messe de mariage – Avant la cérémonie de mariage proprement dite, une messe de mariage est célébrée dans la plupart des mariages chrétiens indiens, en particulier dans les ordres catholiques romains. Pendant la messe, des prières et des hymnes sont exécutés par le prêtre. Le programme commence par une prière d'ouverture à laquelle les invités peuvent se joindre. Après la prière d'ouverture, la Bible est lue à la fois du Nouveau et de l'Ancien Testament. Le verset est choisi par le prêtre mais la lecture peut être faite par un membre de la famille de la mariée ou du marié. La prochaine partie du programme est le chant du Psaume, soit par les invités, soit par le soliste de l'église. Ceci est suivi par le prêtre prononçant les sermons.

Les vœux de mariage – Après l'achèvement de la messe de mariage, le prêtre commence les rituels du mariage en prononçant les remarques d'ouverture où il prononce un bref discours sur les vertus du mariage et, dans certains cas, sur les mariés. Les mariés sont alors invités à prononcer les vœux de mariage. En Inde, les vœux sont principalement prononcés par le prêtre et le couple ne les prononce qu'après lui. Ils se promettent essentiellement qu'ils seront à côté de l'autre à travers toutes les phases de la vie jusqu'à ce que la mort les sépare.

Célébration du mariage – Le mariage est célébré par un premier échange d'alliances. Ce sont pour la plupart de simples alliances en or qui sont placées sur l'annulaire gauche de la mariée et du marié l'un à côté de l'autre. Chez les Indiens du Sud, il existe une coutume supplémentaire selon laquelle le marié attache un thali autour du cou de la mariée. Thali est essentiellement apparenté au Mangalsutra, ayant un pendentif en forme de feuille avec le symbole de la croix incrusté dessus, qui est enfilé sur une chaîne en or. Le Matrakodi ou le Wedding Saree est remis par le marié à la mariée, qu'elle doit porter sur sa tête. Ensuite, les mariés sont bénis par le prêtre et déclarés mari et femme. Ils se tiennent la main et descendent de l'estrade pour demander les bénédictions des anciens.

Rituels post-mariage

accueil - Une fois la cérémonie de mariage terminée, le couple sort de l'église au milieu des acclamations excitées et de la pluie de confettis des invités. Le couple de jeunes mariés, ainsi que tous les invités, se rendent dans une salle de banquet pour assister à la réception de mariage. Ici, il y a généralement un festin de mariage et les invités proposent un toast au bien-être du couple. Il peut y avoir ou non des discours du garçon d'honneur et de la demoiselle d'honneur, mais il y a toujours la coupe du gâteau de mariage par les mariés qui se nourrissent les deux premiers morceaux avant qu'il ne soit distribué aux invités. Parfois, un groupe live ou un DJ est présent pour encourager les invités à danser.


Q : Que puis-je m'attendre à voir lors d'une cérémonie de mariage indien ?

UNE: L'une des premières choses qui pourraient surprendre les clients occidentaux est la baraat, ou le cortège du marié. Pour cela, le marié arrive à la cérémonie sur un cheval blanc décoré. Les invités dansent autour de lui au rythme d'un dhol, un tambour indien. Après cela, la mariée et sa famille saluent le marié et le couple échange des guirlandes florales à porter autour du cou pour symboliser leur acceptation l'un de l'autre.

Pour la cérémonie, le prêtre, le marié, la mariée et les parents de la mariée sont assis sous un mandat, un dais semblable à une houppa juive. La cérémonie commence par le kanya daan, dans laquelle les parents de la mariée la donnent. Puis le couple se donne la main et tourne autour d'un petit feu fermé (le agni) dans un rituel appelé le phère de manga.

Ensuite, le couple prendra le saptapadi, ou sept étapes, alors qu'ils jurent de se soutenir et de vivre heureux ensemble. Enfin, le marié appliquera une poudre rouge au centre du front de la mariée et attachera un collier de perles noires autour de son cou, symbolisant qu'elle est maintenant une femme mariée.


Jetons un coup d'œil à ce qu'impliquent les traditions de mariage nigérianes

Présentations en famille

Les préparatifs du mariage nigérian démarrent avec la présentation formelle des membres de la famille. Lors de cette première rencontre, les deux familles échangent des cadeaux. Dans la tribu Igbo, la famille du marié potentiel reçoit une liste de dot de la famille de la mariée.

Le marié doit les remplir avant qu'ils ne lui permettent d'épouser la fille. La liste varie d'une tribu à l'autre ou de la culture de la famille. Le prix de la dot devient plus cher si elle détient un diplôme ou un doctorat.

Selon les coutumes traditionnelles du mariage Igbo, la dot détermine si le marié est prêt à se marier ou non. Les femmes de la famille de la mariée reçoivent les cadeaux de mariage requis et donnent la réponse finale aux hommes.

La dot au Nigeria est chère, beaucoup de mariés qui ne peuvent pas se le permettre doivent mettre fin à la relation. La planification du mariage commence dès que le prix total de la mariée est payé. Cela arrive encore dans un mariage moderne.

Frères et sœurs plus âgés

Les traditions matrimoniales nigérianes exigent qu'un frère aîné se marie avant le plus jeune. Pour certaines tribus, c'est réservé aux hommes alors que d'autres femmes en font également partie.

Les frères et sœurs plus jeunes reporteront leurs mariages jusqu'à ce que leurs frères et sœurs aînés se sont mariés.S'ils choisissent de se marier, ils ne recevront pas la bénédiction familiale qui est primordiale dans cette culture. Cette culture est en partie suivie dans les mariages d'aujourd'hui.

Tester l'endurance du marié

Les tribus Haoussa et Peul testent le courage et l'endurance de l'homme en les fouettant… Bizarre ! Le marié reçoit 100 coups de fouet avant de pouvoir réclamer sa fiancée pour lui prouver son amour.

Si l'homme grimace, pleure ou montre des signes de douleur, le mariage ne se poursuit pas. Le fouet ne se produit plus dans les mariages d'aujourd'hui, à moins qu'il ne se produise au plus profond du village.

Faire preuve de respect

Les traditions yoruba exigent que le marié et ses amis se prosternent sur le sol. C'est pour montrer du respect à la la famille de la mariée.

Ils accomplissent ce rituel quatre fois lors de la cérémonie de mariage traditionnelle. Aujourd'hui, ils ne se prosternent pas, ils se penchent en signe de respect.

Des tenues aux couleurs coordonnées

Dans toute l'Afrique, le Nigeria et le Ghana sont les meilleurs en matière de tenues de mariage. Le rituel des vêtements de mariage en famille est Asoebi.

Les mariés choisissent le tissu et la couleur des vêtements de mariage. Ce sont pour leur membres de la famille, demoiselles d'honneur et garçons d'honneur. Il est facile de distinguer les invités de différents côtés le jour du mariage.

La cérémonie de mariage

Les couples nigérians ont deux mariages , deux fois plus de plaisir ! Un mariage traditionnel nigérian est le premier suivi de la cérémonie religieuse. Les deux cérémonies sont espacées de jours ou de semaines.

Les mariés portent leurs tenues de couleur coordonnée. La tenue de mariage traditionnelle de la tribu Igbo pour une mariée nigériane est spéciale. Il comprend un chemisier en dentelle, un caftan brillant comme une jupe assortie à des perles de corail et une cravate pour la mariée.

Les mariées portent un maquillage et des accessoires audacieux et aux couleurs vives pour les égayer pour le grand jour. Le couple porte des tenues de mariage traditionnelles pour leurs mariages culturels.

Le mariage religieux est un mariage blanc normal dans une robe blanche. Le couple pare les tenues des pays occidentaux - une robe de mariée blanche pour la mariée et un costume pour le marié. Les couples modernes choisissent d'orner leur tenues traditionnelles pour les mariages religieux.

Après les vœux

Les jeunes mariés se dirigent vers la piste de danse pour leur première danse. La tradition veut que le marié porte sa mariée sur la piste de danse pour montrer sa force à prendre soin d'elle.

La pluie d'argent

Pendant que les jeunes mariés dansent, les invités se joignent à eux et commencent à faire pleuvoir de l'argent sur la mariée. Il s’agit d’une culture largement répandue de longue date qui est toujours populaire dans les mariages d’aujourd’hui.

Les demoiselles d'honneur récupèrent l'argent pour le garder en sécurité et le remettre au couple plus tard. Les traditions de mariage nigérianes considèrent les mariages comme des événements vivants. Les danses sont courantes, certaines comme Azonto, kukere et skelewu étant les plus populaires.

La réception de mariage

La nourriture est une langue d'amour pour les Nigérians. La nourriture symbolise également leur connexion les uns aux autres . De nombreuses cuisines différentes à la fois traditionnelles comme l'igname pilée et des spécialités internationales modernes sont disponibles.

N'oubliez pas que ces mariages n'ont pas de liste d'invités, il y a donc beaucoup de nourriture pour les centaines de personnes présentes. Des boissons sont également disponibles avec leur vin de palme préféré présent tout au long de la cérémonie.

La fête de mariage se poursuit dans la nuit avec des invités qui profitent de la nourriture, des boissons et de la musique non-stop. Les familles aisées sont connues pour donner les meilleures fêtes. Les mariages modernes embauchent un DJ pour divertir les invités.

Les traditions de mariage nigérianes sont importantes, elles sont pleines de plaisir et de nourriture qui ne semblent pas s'épuiser. Leur culture est bien préservée à travers les âges et avec une petite touche de modernité se démarque par-dessus.


9 choses à prévoir lors de votre premier mariage indien

Si vous assistez à un mariage indien pour la première fois, voici votre guide de référence pour savoir à quoi vous attendre.

1. Une célébration de trois jours

Les mariages indiens durent souvent au moins trois jours. Le premier jour implique généralement un Ganesha Pooja, qui est une fête hindoue qui vénère le dieu Ganesha. Il se déroule généralement à la maison avec la famille proche et les amis. Le deuxième jour est réservé à la cérémonie mehndi ou sangeet, où la mariée et ses invités ornent leurs mains et leurs pieds de motifs complexes au henné, suivis de spectacles de danse et d'un dîner. Le troisième jour comprend la cérémonie de mariage le matin suivie de la réception le soir.

2. Lieu de la cérémonie

Souvent, les mariages indiens ont lieu dans des salles de banquet d'hôtel ou dans des temples hindous. Il y aura une structure décorée à quatre piliers, semblable à un belvédère, appelée le mandap, où la cérémonie aura lieu. Des chaises seront installées devant le mandap pour que vous puissiez voir la cérémonie, les premières rangées étant généralement réservées à la famille et au mariage.

3. Le rituel du feu sacré

Le prêtre allume un feu sacré appelé l'agni. Le couple fait généralement le tour du feu sept fois, symbolisant sept vœux sacrés donnés l'un à l'autre. La cérémonie peut durer d'une à quatre heures, alors assurez-vous d'être hydraté et plein d'énergie avant de trouver votre place.

4. Plus qu'une bague

Au lieu de simplement l'anneau typique pour signifier le couple nouvellement fiancé, la mariée reçoit généralement une ligne de poudre rouge appliquée sur la partie de ses cheveux, ainsi qu'un collier noir et or appelé le sutra mangal. Ces deux objets symbolisent la dévotion d'un couple l'un envers l'autre.

5. Costume indien coloré

Vous remarquerez que la mode lors d'un mariage indien est tout sauf sobre, donc plus c'est brillant, mieux c'est. La plupart des invitées assistent aux mariages vêtues de saris colorés, de lehengas et de costumes indiens accessoirisés de bijoux scintillants. Si vous ne possédez pas de vêtements indiens, n'hésitez pas à porter une robe ou un châle aux couleurs vives. Évitez de porter du noir ou du blanc, car ces couleurs ont souvent des connotations négatives dans la culture indienne, et le rouge, car c'est la couleur que la mariée porte généralement.

6. Mange à gogo

Préparez-vous à desserrer votre cordon lorsque vous assistez à un mariage indien. Avec une pléthore d'heures de cocktails, de stations d'apéritif, de buffets de dîner et de configurations de desserts au cours de l'événement de plusieurs jours, vous voudrez peut-être vous calmer. Nous vous recommandons de goûter un peu de tout.

7. Des tonnes de personnes

Il y aura des centaines et des centaines de personnes à un mariage indien et il est facile de se laisser submerger. Le marié montera éventuellement à dos d'éléphant ou de cheval lors de son entrée à la cérémonie. Asseyez-vous, détendez-vous et amusez-vous entouré de tonnes d'invités énergiques.

8. Cadeaux

Souvent, les couples ne demanderont pas de cadeaux en boîte. Les espèces ou les chèques-cadeaux sont donc appréciés. Ajoutez 1 $ au montant, car les nombres impairs se terminant par un sont de bon augure dans la culture indienne.

9. La fête

Après la cérémonie, les familles du couple organiseront une somptueuse réception pour enfin se lâcher. Une partie de la célébration comprend un programme de réception, qui comprend des discours et des chants, des danses et des sketchs pour le couple. Après le programme, un grand dîner buffet et une soirée dansante auront lieu. Apportez vos chaussures de danse les plus à la mode, mais confortables, vous en aurez besoin !

Maharani Weddings est le plus grand site Web pour les mariages indiens, axé sur des idées modernes et élégantes pour inspirer les futures mariées indiennes de luxe et les amateurs de mariage. Le site incontournable propose du contenu quotidien, de vrais mariages, des films et les meilleurs vendeurs dans toutes les catégories de mariage sélectionnés à la main par la fondatrice Shawna Gohel.


Mariage Pendjabi

Les Punjabis sont des gens simples mais qui aiment s'amuser qui croient qu'il faut exprimer leurs émotions avec enthousiasme. Semblables à leur nature, leurs mariages reflètent leur philosophie de vie. Les mariages pendjabi sont colorés, bruyants, parfois exagérés, amusants et pleins d'occasions de chanter et de danser à pleins poumons. Les mariages pendjabi peuvent être simples ou somptueux, mais ils garantissent un plaisir et une célébration illimités. Une multitude de rituels avant et après le mariage font d'un mariage pendjabi une affaire longue et agréable. Bien que les Punjabis ne manquent pas une occasion de se réjouir, leurs mariages affichent leur propension à adhérer à des traditions séculaires, bien qu'avec parfois une touche conventionnelle. Des lehengas élaborés aux baratis bruyants, de la "danse jusqu'à ce que vous tombiez" Sangeet à l'hôte extrêmement sympathique et chaleureux, un mariage pendjabi s'apparente à de véritables montagnes russes. Jetons un coup d'œil aux différents rituels de mariage.

Rituels avant le mariage

Roka et Thaka - Lorsque tous les aspects du mariage semblent satisfaisants, la famille de la mariée se rend chez le marié pour offrir au marié sa bénédiction ainsi que divers cadeaux pour la famille comme des fruits, des bonbons, des vêtements, de l'argent également connu sous le nom de shagun, etc. Cette coutume est connue sous le nom de Roka . La mariée n'est généralement pas présente à la Roka. La famille du marié rend le geste en rendant visite à la famille de la mariée un autre jour avec des cadeaux. La cérémonie de retour est connue sous le nom de Thaka. Ces deux affaires sont généralement discrètes et seule la famille proche y assiste. La cérémonie Roka marque le début de la relation entre les deux familles et commence généralement par une petite puja appelée Ardaas.

Crédit d'image: sriradhacaterers.com

Mangni/Sagaï– Cette cérémonie marque les fiançailles officielles entre le couple. Il s'agit souvent d'une grande cérémonie qui précède le mariage de quelques mois au moins. La famille et les amis se rassemblent du côté de la mariée et du marié. La mariée est nourrie de riz bouilli et de lait par la famille du marié. Dans une ambiance festive, le couple échange des bagues. La cérémonie du sagai rend le match officiel.

Shagun et Chunni Chadai - Pour marquer l'acceptation de la mariée dans la famille du marié, la cérémonie Chunni est observée. Un groupe de dames arrive à la maison de la mariée le matin du Sagai ou la veille. Ils apportent avec eux la tenue que la mariée doit porter pour le Sagai ainsi que des bijoux, des bonbons, des fruits, du mawa, etc. Une partie spéciale du cadeau est un foulard ou Chunni finement embelli. Le Chunni est placé sur la tête de la mariée et son visage en est recouvert comme un voile. Cette cérémonie est connue sous le nom de Chunni Chadana. Elle se voit alors offrir des bijoux comme des bracelets ou des colliers qui sont des objets de famille de sa belle-mère qui l'aide à les enfiler. Un petit point de henné est appliqué sur sa paume pour marquer la cérémonie de bon augure. Ces cadeaux à la mariée sont connus sous le nom de Shagun.

Sangeet – Le Sangeet est une fête musicale généralement organisée par la famille de la mariée. Traditionnellement, les dames de la famille se réunissaient et s'asseyaient autour de la mariée. Ensemble, ils se sont réjouis en chantant des chansons de mariage folkloriques, en taquinant la mariée et en dansant. Le marié et quelques membres de sa famille ont également été invités à participer. De nos jours, le sangeet est un événement de gala où les deux familles se réunissent pour profiter d'une soirée musicale amusante. Des groupes des deux côtés présentent des spectacles de danse souvent chorégraphiés par des experts. C'est essentiellement une excellente occasion pour les familles de faire connaissance.

Crédit d'image : Youtube

Mehendi - Mehendi est une partie indispensable de la cérémonie de mariage pendjabi. La mariée s'assoit sur un tabouret spécial et de la pâte de henné est appliquée sur ses mains et ses pieds. Les motifs au henné sont complexes et élaborés, et les initiales du marié sont cachées parmi les différents motifs. Au séchage donne une couleur rouge foncé. On pense que plus la couleur du mehendi est sombre, plus la mariée recevra d'amour de sa belle-famille. Auparavant, les membres de la famille appliquaient la pâte de henné, mais de nos jours, des artistes mehendi professionnels sont embauchés. D'autres membres féminins de la famille se font également appliquer du henné sur les mains. Chez le marié, la même cérémonie de mehendi est observée mais à plus petite échelle. Généralement, un dessin au henné très simple est appliqué sur les paumes du marié. Des chants de mariage traditionnels sont chantés pendant toute la cérémonie.

Tenues De Mariage

Le marié Punjabi porte traditionnellement un ensemble de pyjama Kurta au mariage. Le Kurtas peut également être associé à un pantalon churidar. Les dessins de ces Kurtas sont généralement somptueux et élaborés. De nos jours, en standard, le marié pendjabi porte du Sherwani. La crème ou le blanc cassé sont les couleurs préférées avec de nombreux embellissements avec des fils zari, des perles et des décorations en pierre. Il associe le sherwani à un pyjama ou un churidar dans une couleur complémentaire comme le bleu ou le marron. Il porte également une dupatta autour du cou. Il porte un jooti traditionnel ou des mocassins plus modernes avec toute la tenue. Il porte une coiffe avec des mèches pendantes de fleurs ou de rubans décoratifs et même des rangs de perles qui couvrent son visage. Cette coiffe spéciale est connue sous le nom de Sehra. La partie supérieure du sehra est attachée autour du front du marié et attachée derrière sa tête.

La mariée pendjabi est un spectacle à voir. Resplendissante dans un magnifique lehenga et plein de bijoux à la mode, elle marche en beauté. Les mariées punjabi sont très pointilleuses en ce qui concerne leur lehenga de mariage et adorent aller jusqu'au bout pour la parfaite. Bien que le rouge soit la couleur de mariage traditionnelle pour toutes les mariées indiennes, les mariées punjabi sont connues pour opter pour d'autres couleurs comme le vert, l'or, le fuchsia et l'orange. Elle associe le lehenga à une dupatta assortie avec laquelle elle se couvre la tête. Elle porte beaucoup de bijoux, certains en or tandis que d'autres peuvent être des bijoux de fantaisie modernes. Certains composants obligatoires sont le maangtika, les bracelets, le Nath, le Chooda (un bracelet traditionnel de couleur rouge et ivoire en multiples de quatre), le kamarbandh et le Paijaniya. La belle-sœur de la mariée attache un ensemble de Kalire à ses poignets. Ce sont des ornements en or ou en argent qui sont en forme de dôme avec plusieurs pendentifs qui leur sont attachés.

Rituels du jour du mariage

Jago – La veille du mariage, la famille veille jusque tard dans la nuit et Jago est fêté aux petites heures du matin. Une Khada en laiton ou en cuivre est décorée de lampes en argile. La tante maternelle ou la maman de la mariée/du marié porte le vase sur sa tête tandis qu'une autre dame essaiera de le secouer avec un long bâton auquel sont attachées des cloches. Les dames chantent des chansons de mariage pendjabi et visitent les maisons d'amis et de parents qui leur donnent des bonbons. Ils dansent ensuite ensemble avant de passer à la maison suivante.

Gana Bandhna – Le matin du jour du mariage, dans leurs maisons respectives, la mariée et le marié assistent à une puja. Après l'achèvement de la puja, le prêtre attache un fil sacré ou mouli à leurs poignets droits. Le mouli est noué autour d'une noix de bétel et d'une coquille appelée Kaudi. Il est noué plusieurs fois autour des poignets pour le rendre difficile à dénouer plus tard.

Chooda Chadana – Chooda fait référence à un ensemble de bracelets rouges et ivoire généralement dans un ensemble de multiples de quatre. L'oncle maternel aîné de la mariée a un rôle essentiel à jouer dans cette cérémonie. L'oncle ou la maman maternel s'assoit pour un havan au cours duquel les chooda sont purifiés dans un mélange liquide contenant du lait et des pétales de rose. La tête et le visage de la mariée sont couverts pendant la cérémonie car elle n'est censée voir le chooda qu'au moment de son mariage. L'oncle maternel et sa femme glissent alors le Chooda dans les mains de la mariée. D'autres membres âgés touchent le chooda et donnent leurs bénédictions. Des pétales de fleurs sont déversés sur la mariée. Elle est également offerte à son mariage Lehenga par son oncle maternel à cette époque. La belle-sœur, les amies et les sœurs de la mariée nouent ensuite le Kalire autour de son poignet ou à l'un de ses bracelets qui sont des ornements en forme de parapluie souvent incrustés de noix de coco, de fruits secs ou de noix de bétel séchées.

Source de l'image : dnaindia.com

Haldi – Quatre lampes ou diyas sont allumées et la mariée est assise sur un tabouret bas en bois leur faisant face. Une pâte composée de bois de santal, de curcuma, d'eau de rose et d'huile de moutarde est préparée. Cette pâte est appliquée sur tout le corps de la mariée en particulier le visage, les mains et les pieds par les femmes mariées de la famille. On pense que l'éclat des diyas donnera une lueur éternelle sur le visage de la mariée. Une cérémonie similaire est également observée chez le marié. Les membres de la famille s'oignent de la même pâte et il règne une atmosphère de bonheur et de gaieté.

Ghara Gharoli - Une fois la cérémonie Haldi terminée, la pâte haldi séchée est éliminée du visage et du corps de la mariée. Elle est ensuite emmenée dans un temple voisin où elle baigne avec des cruches pleines d'eau bénite. Ce rituel est connu sous le nom de Ghara Gharoli. Elle fait ensuite une prière à la divinité du temple pour lui demander des bénédictions. Elle rentre chez elle, prend une bonne douche et commence à se préparer dans ses parures de mariage. Le même rituel est également observé du côté du marié.

Sarbala – Sarbala fait référence au gardien du marié. Généralement, un enfant de la famille est choisi pour cette partie et porte des vêtements similaires à ceux du marié. Il accompagne ensuite le marié au mariage.

Sehrabandi et Varna – The groom dresses up in his wedding sherwani and churidar. A small puja is then performed in his honor. The turban and the Sehra is sanctified by the priest during this puja. The turban and the Sehraare tied around the head of the groom by an elder male member of the family or the groom’s brother-in-law.

Image Source: Wikipedia.org

Ghodi Charna – Traditionally, the Punjabi groom sets off for the wedding venue by riding a mare. The mare is decked up in gaudy decorations and tika is applied on its head. The mare is also fed chana dal (lentil) and water by the female relatives of the groom. The groom’s sister-in-law then applies surma to the groom’s eyes to ward off evil vibes. The groom them mounts the mare in a ceremonial manner. He is then accompanied by members of his family who sets off for the wedding venue along with him. The wedding procession is accompanied by a band that plays peppy musing and the members of the wedding procession dance to it.

Image Source: YouTube.com

Agwaani and Milni – The groom along with the wedding procession arrives at the wedding venue. They are met at the entrance by the bridal party. The love and warmth that Punjabis are well-known for is very apparent during this moment where the two families smile and embrace each other. This ritual when the groom and his family arrive at the wedding venue is known as Agwaani. The groom is then welcomed by the mother of the bride with a traditional arti and tika on the forehead.

The relatives of the groom then are sought out by the corresponding relative from the bride’s side, eg. Maternal uncles of the groom are sought out by maternal uncles of the bride. They greet each other and are welcomed inside the venue. This ritual is known as Milni.

Varmala– On entering the wedding hall, the groom is led towards the stage and he is made to stand upon a small pedestal. At the designated muhurat the bride arrives at the stage and the couple exchange garlands. This is a fun-filled ceremony where there is competition among the two sides to lift either the bride or the groom higher so that the other cannot put the garland over his or her head.

Image Source: Wikipedia.org

Madhuperk– The bride and groom then proceed to the wedding mandap and the groom is offered a small bowl of water that he has to drink. He sprinkles some on his feet and drinks the rest. He is then offered a special concoction made with curd, honey, milk, ghee and other sacred essences. This is known as the Madhuperk. The groom is to take a sip off this drink before the wedding rituals commence.

Image Credit: https://kanyadaan.files.wordpress.com/2010/03/manas_kanyadaan.jpg

Kanyadaan – During this age old Vedic ritual, the bride is given away by his parents to the groom. He requests the groom through Vedic mantras to take good care of his daughter and the groom accepts the bride’s hand and promises her father that he will treat her with utmost love and respect throughout his life.

The wedding havan is lit which is the sacred fire. In Hindu custom, the fire deity is the foremost witness of a wedding. The groom is handed over a plate which has fourteen parallel lines drawn on a bed of flour with a flower. The lines symbolize fourteen vows of a marriage. The priest outlines these vows one by one through Vedic mantras the groom repeats after him and erases one line with a flower bud.

Phere– Next, the couple gets up. Then ends of their dupattas are tied in a knot and they encircle the sacred fire four times. For the first three times, the bride precedes the groom and for the final phera she has to follow the groom.

Lajahom– For this ritual, the bride’s brother pours puffed rice into her cupped hands. The bride and the groom then offer this to the fire together and seek the Fire God’s blessings. This ritual is repeated thrice.

Sindoor Daan– After completion of the Lajahom, the groom applies sindoor to the bride’s hair parting and ties the Mangalsutra around her neck. This completes the wedding rituals.

Joota Chhupai – While the groom is busy in the wedding, the bride’s sisters take hold of his shoes and hide them. When the wedding is complete and the groom steps out of the wedding mandap, they demand a ransom for returning the shoes. There is a lot of bargaining involved between the two parties and they come to an agreement. The groom has to pay the agreed upon amount in order to get back his shoes and move from the mandap.

Post-wedding Rituals

Vidaai/Doli – The bride bids a tearful goodbye to her family and throws handful of rice over her shoulder’s in her family’s direction. This way she expresses her gratitude towards them for taking care of her for so long. She is then sent off in a decorated car to her husband’s home. This return bridal procession is known as Doli.

Paani Bharna – On arrival of the Doli, the mother of the groom does an arti of the bride with a pitcher of water. After each circle, the mother-in-law attempts to take a sip of water, but the bride prevent her from drinking. She finally relents after the seventh circle. She then crosses the threshold after overturning a pot of rice with her right feet.

Mooh Dikhai – The couple is then taken to seek the blessings of the family deity. Next, the bride is seated and her veil is lifted for all of family and friends to see. The elders of the family then shower their blessings on the bride and give her gifts of cash and jewelry.

accueil – A lavish reception party is thrown by the groom’s family in honor of the newlyweds. A Punjabi reception is an occasion of immense joy with scrumptious meals and high-spirited music.

Pag Phera– The bride returns to her parent’s home with her husband. The parents welcome their daughter and son-in-law with a grand lunch. The couple has to spend the night at her parent’s place. The next day she returns to her husband’s home with a lot of gifts for her in-laws. This marks the end of the wedding celebrations.


Stop thief!

On the morning of the wedding, the groom visits the home of his future in-laws, where his future mother-in-law will wash his feet and offer him milk and honey. While this is underway, his future sister-in-law will try to steal his shoes! If she is successful in this game of Jutti Chupai, the groom must pay her to get them back in time for the ceremony.


The groom’s bhabi lines his eyes with surma (kohl). After this, the groom’s sisters and cousins feed and decorate his mare. varna, a ceremony that is supposed to ward off the evil eye. The cash is given away to the poor.

(means “Introductions”) The Ardas is performed by the priest (Giani) followed by the formal introductions of the main male players in the families. The example is both eldest Chachas (father’s younger brother) will come together and exchange garlands of flowers and money. After or during the wedding, ladies will do the same thing, but a much smaller affair.


Let’s look at a few of them, their origin, and modern avatars.

Kashi Yatra:

In the Tamil tradition, just before taking wedding vows, the groom pretends to have a change of heart. Instead of marrying the bride, he would rather go to Kasi and pursue sanyas (the ascetic path). Distressed father of the bride then has to persuade him to come back to the mandap and marry his daughter. This tradition is symbolic of a bygone era where the groom had a chance to decide between family and ascetic paths. Now, the focus has shifted to props needed for this ritual – umbrella, hand fan, Bhagwad Gita, and a pot of water – and the fun the guests have trying to lure the groom back!

Kanya Daan:

The Indian wedding tradition of Kanya Daan or ‘giving away the bride’ is fairly common across cultures but takes various forms depending on the community. Bengalis carry the bride while Telegus bring her in a basket, but the inevitable act follows. And while this tradition is one of the most emotional moments in a wedding, for a self-respecting bride, the primary focus is to shed extra pounds before the ceremony, and not be remembered for the wrong reasons!

Marrying a tree or an animal::

The idea here is to exorcise ghosts or break the curse. When a bride’s astrological chart does not bode well for her husband, she’s married to a tree which is destroyed immediately after the actual wedding. This ensures that her actual husband is technically her second and thus saved from the bad omen. In some cases, it is a human-animal wedding that sometimes precedes an actual one. One can marry any animal, but dogs seem to be a popular choice. Thankfully, nobody expects this mock-wedding to be consummated and a regular one can follow

Welcoming the groom:

Tandis que le Marwaris beat their groom with a neem stick, Gujaratis wash his feet with milk & honey. Assamese relatives greet the groom with quiz and riddles, and Punjabis steal his shoes and return them only if handsomely compensated! In the tribal town of Sarsaul, instead of rose water and flowers, the groom is welcomed with tomatoes and abuses. After all, it can only get better from there!

The-day-before rituals:

Wedding rituals one day prior to the wedding also take comic forms. In this Indian wedding tradition, Sindhis prepare their groom by pouring oil on his head and breaking a pot. Sombre right? Married relatives then tear off the groom’s clothes! Batna or Haldi is a common ceremony where the couple is scrubbed with turmeric and curd. It is said to make them look their best with glowing skin and golden tone.

Other Bizarre Traditions :

Indian wedding traditions may be bizarre, but one need not look far to realise that ours are not the only bizarre ones. In Mauritania, the bride is force fed 16000 calories/day so she can achieve shapely curves and stretch marks for her big day. In Fiji, the best way to ask for permission to marry someone is to gift the bride’s family the tooth of a sperm whale!

These obscure, comic or simply illogical Indian wedding traditions may evoke a range of reactions among participants. But are not easily forgotten and are often the very elements that make a wedding memorable.


The Essential Guide to Hindu Weddings: Food and Desserts

There is no specific menu for a Hindu wedding, instead there are lot of things that sorta just show up out of habit. Indians, in my experience, like to show their love through fried food, butter, and sugar, so you can expect a lot of that if you're going to a Hindu wedding. Yeah, don't wear a belt to this real-life feast.

North Indian Hindu weddings will usually have a heavily Mughlai spread, which means lots of paneer, creamy curries, tandoori meat, and buttery naans. It's as decadent as you can get. My mother says that Indian weddings are definitely a time to show off, so what better what to show off than having the most expensive dishes (and lots of them)?

North Indian Hindu wedding will also feature meat dishes like butter chicken and lamb curry. Coastal Hindu Weddings, like Goan weddings or Fijian weddings will also include crab and fish curries.

South Indian Hindu weddings, by contrast, are usually completely vegetarian and will sport something like 100+ different dishes. The plate of choice is a banana leaf and utensils are nonexistent - it's all hands and appetite. That's like a bunch of different rice dishes, like lemon rice and curd rice, in addition to daal, sabzi, dosa, idlis, and the rest of it. You're guaranteed to leave a little pudgier from a South Indian do.

Vegetarianism is a generally new phenomena among Hindus nowadays as it is not explicitly stated in the Vedic scripture. When the caste system was at its strongest, the higher castes like the Brahmins and the Kshatriya's were able to enfore vegetarianism among the lower castes, reserving meat for themselves. It was a sign of wealth. Nowadays you see in the communities that are dominated still by higher castes, like the Maharashtrian CPKs, meat-eating is common, while it remains rarer in the communities descended from lower castes, like the Bunniyas of Haryana and Punjab.

As well, different religions cemented ideas of vegetarianism. Sikhs, as soldiers, have always eaten meat while Buddhists and Jains, who practice Ahimsa, or non-harm, are always vegetarian. So the areas mostly populated by these groups tend to also be influenced by their dietary habits - meat-eating is generally a lax subject in Punjab. South Indians are generally vegetarian because all of the South Indian food, which was around before the Aryans invaded North India, is plant-based. As well, South India is rife with Hinduism and prasads given to Lord Vishnu or Lord Krishna can only be vegetarian. South Indian vegetarianism might be more of a chick-and-egg question.

Regardless of where you're from, halva is a definite must. Moong daal halva is a universal favorite because it tends to be the most expensive, but you'll see carrot and almond halva as well. Halva is a constant for any auspicious event, so it should be flowing as freely as the champagne (unless it's a South Indian, Jain, or otherwise dry wedding in which case it'll flow like something non-alcoholic).

Barfi is also pretty common since it comes in like a billion flavors and is never missing from an Indian house. It's an easy way to knock off like 20 of your required 100 dishes. Generally the mithai are where it's at - any Hindu wedding worth its marigolds better have an assortment of ladoos, kheer, gulabjamun, rasmalai, and jalebi.

Many modern Hindu weddings will also have a giant, tiered cake at the reception that the couple cut and do that whole cake-face-smear thing. This is an obvious Western influence, but you can keep it in the right cricket-field at least by doing something like a mehndi or chai-infused cake. Juste une suggestion.

The general rule of planning the catering for any Hindu wedding is sumptuous dishes. If you eat meat, definitely include chicken dishes like butter chicken. Paneer dishes like saag paneer and muttar paneer, along with kofta curries like aloo kofta, will make the rest of your North Indian spread extra decadent.

For South Indian weddings, expect to have many different plats de riz on hand along with a variety of sabzis and maybe even dosa. Mithai like halva et barfi should not be missing from any feast. Occidental wedding cakes, along with Western pastries like macarons, are becoming more and more common at weddings and will amp up your dessert table.

There have to be a lot of dishes for any sort of Hindu wedding and they all have to be fattening. That's it. Go crazy and don't forget the halva.


Voir la vidéo: Il gifle sa femme le jour de leur mariage à cause de çà.. #mariage